Le blog des Entrepreneurs Heureux

Pour découvrir ensemble les secrets, les erreurs et les succès des entrepreneurs qui réussissent

Le blog des Entrepreneurs Heureux

3 DIFFÉRENTS TYPES D’ENTREPRENEURS

Il n’y a pas si longtemps, je n’étais pas conscient qu’il existait, pour faire simple, 3 différents types d’entrepreneurs: l’entrepreneur, l’investisseur et l’auto-employeur.

Pour ces 3 différents types d’entrepreneurs, on va trouver un trait commun principal qui est la création d’entreprise et une différence importante dans la gestion de cette entreprise.

Créer sa propre boîte est une aventure pas simple à mener. En effet, une fois que l’on a l’idée même approximative autour de laquelle va se créer et se développer l’entreprise, il faut trouver les fonds, les outils nécessaires, l’équipe et le marché.

A partir de là, intervient un facteur important qui détermine le modèle d’entreprise que tu vas finalement développer: le motif pour lequel tu crées ton entreprise.

Il est fréquent que l’on veuille avoir sa propre entreprise pour virer le patron et se sentir libre de faire ses propres choix.

Bref, on veut être indépendant et le seul remède que l’on a trouvé à cette sensation de mal-être est de devenir soi-même le patron.

Dans ce cas, on va créer son propre emploi. Dans un autre article, en expliquant les mauvais motifs qui poussent à créer son entreprise, on peut le résumer en une phrase: “On veut échapper à sa situation actuelle”.

Par contre, la profession d’entrepreneur et d’investisseur sont en soi des professions. Ce qui veut dire que l’on aime par-dessus tout l’idée d’entreprendre, de créer une entreprise. L’entreprise n’est qu’un outil parmi d’autres.

Jusqu’à présent, je ne me suis créé que des emplois, dit autrement je me suis auto-employer.

Tout d’abord, j’ai dans le passé ouvert un magasin que je gérais tout seul. A l’heure actuelle, je suis ce que l’on appelle en Espagne travailleur autonome. En effet, je donne des cours de français au niveau particulier dans des domiciles et dans les entreprises.

En gros, je me suis créé mes propres emplois.

Pour ce qui est de l’entrepreneuriat, mon aventure est récente. En effet, j’ai récemment commencé à investir dans l’immobilier de location. Mon aventure est toute neuve, ce qui ne fait pas de moi un expert dans le domaine. J’apprends peu à peu.

En tout cas, je sais d’ores et déjà la différence entre entrepreneur, investisseur et auto-employeur et je voulais en faire le sujet de cet article: 3 différents types d’entrepreneurs.

Que veut dire s’auto-employer?

S'auto-employer

Définition

Des 3 différents types d’entrepreneurs, celui-ci est généralement le plus modeste.

S’auto-employer signifie travailler à son compte, tout simplement. Ce concept de l’entrepreneuriat est largement répandu dans certains domaines comme la santé (docteurs), la justice (avocats) et autres professions (plombiers, électriciens, peintres, etc)

Concrètement, on travaille quand on fait appel à toi, tu factures et tu encaisses le montant total de la facture au lieu de toucher un salaire mensuel régulier.

Pourquoi créer son propre emploi, avantages et inconvénients

Comme je le disais en introduction, créer son propre emploi est une solution en cas de perte d’emploi.

En effet, si tu perds ton boulot et que tu te retrouves en difficultés pour en reprendre un autre, s’auto-employer peut être une solution pratique.

Il arrive également que ce soit une solution pour ceux qui souhaitent quitter leur patron ou veulent retrouver un certain sentiment de liberté.

Les avantages de cette modalité d’entreprise est que, du point de vue économique, tu peux améliorer ton salaire de manière significative. En plus de cela, tu es libre de prendre tes propres décisions.

Les inconvénients sont dérivés des avantages que je viens de mentionner. Tu es libre, certes, mais cette liberté a un prix. En effet, quand tu ne travailles pas, tu ne gagnes pas d’argent.

Si tu tombes malade, tu ne touches rien. Si tu veux prendre des vacances, tu n’as plus de salaire à la fin du mois ou du moins une partie.

Est-ce une bonne idée de s’auto-employer ?

S’auto-employer est, à mon avis, toujours une bonne idée si on a un certain sens de l’aventure.

Que ce soit pour échapper à son patron ou pour trouver un boulot, créer son propre emploi est un bon remède.

Si l’idée est de devenir un grand entrepreneur, c’est une excellente première étape avant de devenir chef d’entreprise.

Que font les entrepreneurs/investisseurs?

Ils investissent encore et toujours

Investir plus et plus

Tu vas me dire que l’auto-employeur investit aussi. Certes, mais un entrepreneur et un investisseur en ont fait leur métier.

Un investisseur et un entrepreneur investissent parce qu’ils veulent créer des entreprises qui apportent des solutions aux personnes.

Ces 2 différents types d’entrepreneurs ne cherchent absolument pas la sécurité de l’emploi ni la retraite garantie à vie.

Cela ne veut pas dire qu’ils n’y pensent pas mais que plutôt que leur esprit est tourné vers la création de projets d’envergure, donc à long terme.

L’entrepreneur va créer, diriger et développer son entreprise qu’il a très certainement démarrer en mode auto-employeur.

Nous avons là une première grande différence avec une personne qui crée son propre emploi: Le fait de Développer et faire grandir son entreprise.

L’investisseur pur va même au-delà de l’entrepreneur qui développe son entreprise. En effet, le dernier des différents types d’entrepreneurs, l’investisseur, est celui qui va passer à l’étape supérieure pour créer et développer plusieurs projets ou entreprises en même temps.

Ils délèguent pratiquement toutes les tâches

Travailler avec une équipe

Si l’entreprise grandit, plus question de se contenter de gérer son propre emploi.

Outre le fait de chercher à faire grandir son entreprise, il faut trouver des équipes qui gèrent les différents départements que tu n’es plus en mesure de gérer toi-même soit par manque de connaissance soit par manque de temps.

Déléguer est une des clés principales du succès d’une entreprise grandissante.

Ils n’occupent pas de poste dans leur propre entreprise

Afin d’avoir une vue d’ensemble, il faut absolument éviter d’avoir le nez dans le guidon d’une tâche en particulier.

Il faut être conscient qu’entrepreneur est une profession à part entière. Si on s’entête à s’occuper de la comptabilité, on délaisse le marketing, les aspects légaux, la vente et les produits.

Cette règle s’applique à chaque section de l’entreprise: Tu ne peux plus t’occuper de chaque département en particulier, tu dois avoir une vision globale de ton entreprise.

Ils n’hésitent pas à céder une partie des bénéfices

Robert Kiyosaki le dit clairement: il ne faut pas hésiter à bien payer les bons collaborateurs car ceux-ci te feront gagner beaucoup d’argent.

Je suppose que cela est valable à tous les grands entrepreneurs et investisseurs connus.

Il ne faut donc pas hésiter à céder une partie des bénéfices afin de bien rémunérer ses collaborateurs spécialistes dans les différents départements de ton entreprise: avocat, expert-comptable, comptable.

Différence entre entrepreneur, investisseur et auto-employeur

Les 3 différents types d’entrepreneurs se distinguent les uns des autres par 3 éléments:

1. Disponibilité. Plus ton entreprise grandit, plus ton activité va changer. Quand tu es ton propre chef, tu vas consacrer ton temps principalement à un métier: avocat, docteur, plombier, etc

Par contre, avec l’accroissement de ton entreprise, ton métier change. Alain Afflelou, par exemple, ne se consacre plus à sa profession d’opticien depuis belle lurette, il gère son affaire.

2. Vision d’ensemble. Avec la responsabilité, la vision d’ensemble change progressivement. L’auto-employeur “ne” s’occupe que de sa profession de docteur, avocat, opticien. Pour simplifier, il a une vision à court/moyen terme.

Cependant, s’il avait au préalable définit une vision à long terme, dans ce cas-là son activité passe à un autre niveau. D’où le besoin d’avoir une vue d’ensemble, une vision à long terme de son projet et une équipe bien préparée partageant la même vision à long terme. 

3. Partie économique. Ce n’est pas du 100% mais, en règle générale, avec l’accroissement des investissements les revenus deviennent à leur tour croissants.

En tout cas, si le projet évolue selon la vision du créateur.

Maintenant, tu connais les 3 types d’entrepreneurs que tu peux devenir. Aucun n’est meilleur que l’autre, le meilleur de tous est celui qui s’adapte le mieux à toi.

Pose-toi toujours les bonnes questions avant de commencer.

Je te remercie de me suivre et comme d’habitude je t’invite à me faire part de tes commentaires et de tes observations ci-dessous.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.