Le blog des Entrepreneurs Heureux

Pour découvrir ensemble les secrets, les erreurs et les succès des entrepreneurs qui réussissent

Le blog des Entrepreneurs Heureux

Je me présente

Je me présente

Bonjour, je me présente, je suis Daniel Marty du blog des Entrepreneurs heureux.

Pour ce premier podcast, j’ai choisi de me présenter.

Tout d’abord, j’espère que tu vas bien et que tu vas apprécier tout ce que je vais te raconter ici.

En fait, je me disais avant d’enregistrer ce podcast qu’en te racontant ma vie, je serais mieux en mesure de t’expliquer dans un deuxième post l’objet du présent blog.

Dans ce premier podcast, je vais donc te parler de moi, partager ma vie passée, présente et mes projets. En me connaissant un peu mieux, tu comprendras un peu mieux l’outil que j’ai créé pour toi et moi : Le blog des Entrepreneurs heureux.

En grandes lignes, ce podcast se résume en trois parties : Mes origines et ma vie personnelle, Mon vécu professionnel et L’équilibre.

Avant de poursuivre, je tiens à dire quelques mots sur la troisième partie : L’équilibre. La notion d’équilibre vient du fait que je suis convaincu que nous recherchons tous cela. Peut-être cette notion te semble-t-elle un peu vague. Je vais donc essayer de la définir avec mes propres mots car elle me semble fondamentale.

L’équilibre réside dans le fait que nos actions, nos décisions et nos paroles sont parfaitement alignés avec nos valeurs et principes. Dit autrement, tu t’éloignes de l’équilibre quand tes activités sont contraires à ce qui te semble en accord avec toi-même. Exemple : Faire un travail que tu n’aimes pas.

En conclusion, mes décisions ont été dictées par la recherche de cet équilibre dès que j’ai commencé à prendre conscience de cette notion. Ceci étant éclairci, laisse-moi commencer par mes origines ma situation personnelle.

Mes origines et situation personnelle

Origines

Je suis français de nationalité mais dans l’âme je me sens Français et Espagnol.

En fait, je suis de père français et de mère espagnole. J’ai vécu en France mais j’ai passé de longues périodes, pratiquement toutes mes vacances, ici en Espagne, à Benicasim, une petite ville côtière près de Castellon au nord de Valence.

Je suis également originaire d’une petite ville du sud de la France qui s’appelle Lézignan-Corbières, très près de Narbonne et Carcassonne.

Donc je suis né entre les deux cultures auxquelles je me suis toujours identifié.

Actuellement

Maintenant, j’habite Benicasim, en Espagne, depuis à peu près 19 ans.

Pourquoi l’Espagne? Et bien, j’ai toujours aimé venir ici et puis je voulais y vivre au quotidien et ne plus me contenter des vacances.

Ainsi, j’ai cherché et trouvé rapidement du travail dans la région.  

J’ai travaillé dans le secteur de la céramique qui proposait pas mal de travail à l’époque comme commercial export.

Étant bilingue donc, puisque je parle parfaitement le français et l’espagnol et que je m’identifie aussi bien à la culture française qu’à la culture espagnole, c’était pour moi assez naturel de travailler principalement sur le marché français.

Par ailleurs, par rapport à d’autres, j’ai ce double avantage de la connaissance de la langue et des deux cultures.

Ma famille

Et puis la vie évolue. J’ai aussi une petite famille : Je suis marié et nous avons ma femme Marlene et moi 2 jeunes enfants, Hélène et Gabriel. Donc tu vois que mes liens avec l’Espagne sont très forts.

Mais mes liens avec la France bien qu’à distance sont aussi très forts. La preuve est que j’ai créé un blog en français, le blog des Entrepreneurs  heureux.

Pour la petite histoire ce blog est également en espagnol.

Mon vécu professionnel

Travailleur employé

L’expérience et la découverte

Mon expérience professionnelle débute en Espagne mais s’est en grande parte déroulée en France en raison des caractéristiques de la profession de commercial.

Je vais d’abord parler de mon expérience professionnelle en tant qu’employé.

Comme je t’ai expliqué,  j’ai travaillé comme commercial. Ce que j’ai trouvé d’intéressant dans ce travail de commercial, c’est la découverte de nouveaux pays. Il est vrai que je voyageais principalement en France mais j’ai également visité d’autres pays car je parle l’anglais.

Ça a été un avantage pour moi car cela m’a permis de découvrir des endroits que je ne connaissais pas du tout : Angleterre, pays scandinaves, Allemagne, Hollande, Belgique,  Italie,  Bulgarie,  Hongrie, etc.

A titre personnel, l’expérience a été géniale.

L’aspect négatif de travailler pour un autre

Par contre, il y a aussi le revers de la médaille. Je parle du fait de travailler pour quelqu’un d’autre, vu que j’étais un employé. Il y a divers aspects qui me dérangent dans le fait de travailler pour quelqu’un d’autre :

  • Devoir suivre les décisions d’autres personnes, de devoir obéir.
  • Les horaires : Je ne supportais pas de suivre un horaire de 9h du matin à 18h. Peu importe la quantité de travail que tu aies, tu dois respecter l’horaire, point barre.
  • La motivation ou plutôt le manque de motivation. Je reconnais que j’ai beaucoup de mal à me motiver en travaillant pour quelqu’un d’autre. Je pense que beaucoup de personnes qui écoutent ce podcast vivent la même situation. Et puis, je vois autour de moi beaucoup de personnes qui ont du mal à rester motivées en travaillant pour un autre.
  • Et enfin autre point négatif: le stress. Je me rappelle très bien de cette boule au ventre en allant au travail. Je n’avais pas du tout envie d’aller travailler. Je me sentais mal,  je ne pensais qu’au weekend qui passe en un clin d’œil.

Je crois qu’on profite peu du temps libre dont on dispose quand on est salarié.

Bref,  travailler pour quelqu’un d’autre a toujours été pour moi difficile à supporter.

Travailleur à mon compte

Suite à cela, j’ai travaillé à mon compte.

Il y a des années de cela,  j’ai ouvert un magasin dans ma ville de résidence, Benicasim. C’était un magasin de disques et de jeux vidéo.

Ça a été quelque chose d’extraordinaire bien qu’il faut dire que travailler à ton compte n’est pas non plus la vie en rose.

Je prends mes propres décisions

En ce qui me concerne, être le maître absolu des décisions a été fondamental et peut être très gratifiant. J’ai découvert cette liberté et je crois que c’est quelque chose qui m’a suivi tout au long de ma vie.

C’est un facteur qui a eu des conséquences sur ma vie, même à l’heure actuelle. Ce qui m’a amené à créer le blog des Entrepreneurs heureux.

J’y reviendrai un peu plus loin.

Les fins de mois sont parfois difficiles

Ouvrir son propre magasin, c’est bien mais il existe tout de même certains désagréments.

Tout d’abord il y a une grande responsabilité quicomprend: Payer les factures, vendre, le stress pour régler les charges et les factures. Bref, Tu vis une pression d’un autre niveau.

Il est vrai qu’il n’y a pas de chef qui nous dit quoi faire mais je dirais que l’on a un autre type de chef : La trésorerie. Et vivre avec cette responsabilité peut-être difficile si l’on ne sait pas la gérer.

Ça a été mon cas.

L’équilibre

Adieu Daniel l’entrepreneur

Malheureusement pour moi, suite à cette première expérience, je ne voulais plus être entrepreneur. Durant des années, j’ai même rejeté le monde de l’entreprise. Je ne voulais pas en entendre parler.

Je ne demandais qu’une chose : toucher mon salaire à la fin du mois. Point final.

Au début, tout va bien

Il est vrai que lorsque je suis redevenu salarié dans le secteur commercial, j’ai retrouvé une certaine sérénité : je touchais mon salaire à la fin du mois, je n’avais pas de factures importantes à payer à la fin du mois, je ne ressentais pas la pression que je ressentais lorsque j’étais à mon compte.

Cette petite voix

Cependant, et assez rapidement, je me suis rendu compte que je ne pouvais toujours pas me résoudre à travailler pour un autre.

J’ai traversé suite à cela une période de ma vie un peu difficile.

En effet, je me sentais coincé entre deux alternatives : d’un côté, travailler pour quelqu’un d’autre ; de l’autre, travailler à mon compte et revivre la mauvaise expérience.

Finalement, j’ai réussi à quitter la profession de commercial dans laquelle je me sentais attrapé. J’ai alors commencé à travailler comme travailleur autonome.

Un bon compromis …

Ici en Espagne, le statut de travailleur autonome est en fait un travailleur indépendant : tu travailles à ton compte.

Au moment où je parle, j’exerce toujours cette activité en tant que professeur de français dans des entreprises et auprès de particuliers.

En fait c’est comme si j’avais une petite entreprise sans la complexité ni le stress de l’entreprise. Je ne paie que l’essence pour les déplacements, mes cotisations à la sécurité sociale tous les mois et à peine plus.

Disons que j’en suis arrivé à un compromis entre la liberté de décision dans mon travail et le fait de ne pas avoir la pression de devoir payer de factures, de devoir faire un chiffre de vente tous les mois sinon mes comptes seraient au rouge.

Donc je suis arrivé à un moment où je me suis dit “c’est fantastique”, j’ai trouvé ce qu’il me fallait.

C’est ce que j’ai crû durant les 8 ans que j’exerce…

… mais provisoire

Toutefois, il y en a 1 an de cela, je me suis aperçu des limitations de mon travail actuel: Je passe beaucoup d’heures (40 à 50 heures par semaine) pour faire vivre notre famille.

Avec ce système, qui n’est finalement qu’un échange de temps contre de l’argent, je m’aperçois surtout que le revenu est limité.

En résumé, je crains d’arriver à la retraite avec peu et épuisé. Toute mon expérience professionnelle et mes inquiétudes m’ont amené à me poser des questions sur mon avenir professionnel et ma vie en général.

Création du blog des entrepreneurs heureux

Ce qui m’a conduit à aller voir ce que font les autres et à le partager. D’où la création du blog des entrepreneurs heureux.

Je me suis intéressé à ce que faisaient les autres et aux nouvelles technologies. Je pense surtout à internet qui est un outil formidable qui te permet de créer une entreprise sans prendre de risques financiers énormes avant de lancer ta boîte.

Plus l’exprimer le plus simplement possible, le blog des Entrepreneurs heureux est un outil que je développe au fur et à mesure.

Le but est d’apprendre et de transmettre les connaissances d’entrepreneurs qui réussissent dans la vie et qui aiment ce qu’ils font.

Le transmettre ces connaissances à qui ? Eh bien à tous ceux et celles qui veulent développer une entreprise.

Le but est que personne n’abandonne par manque de connaissances ou suite à une mauvaise expérience.

Il est dommage de laisser tomber quelque chose qui peut-être très grand et qui peut être une expérience extraordinaire pour tout le monde : du créateur au consommateur !

Mots de la fin

Voilà, le thème de mon prochain podcast du blog des Entrepreneurs heureux sera d’expliquer le thème du Blog. Je voulais simplement faire ici une brève présentation pour que tu me connaisses un peu mieux.

Je t’invite à écouter mon prochain podcast où je détaille ce que tu vas trouver dans ce blog dans les prochaines semaines et les mois à venir et tout ce que tu vas pouvoir en retirer.

Donc je te dis à très bientôt!

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.