Le blog des Entrepreneurs Heureux

Pour découvrir ensemble les secrets, les erreurs et les succès des entrepreneurs qui réussissent

Le blog des Entrepreneurs Heureux

Motif et Motivation

Il existe une différence entre motif et motivation de l’entrepreneur. J’en ai pris réellement conscience il y a quelques semaines à peine. En effet, ce qui te pousse au départ à créer ton entreprise peut s’avérer être une grosse erreur. Bien faire la distinction entre les deux notions est fondamentale.

Sleepy bored man employee sitting at desk has no motivation to work

Je viens de lire un livre très intéressant de Fernando Trías de Bes, auteur espagnol à succès (La bonne Fortune, Réussir le défi de l’innovation). Dans un de ses livres à succès “El libro negro del emprendedor” (en français “Le livre noir de l’entrepreneur”), il y dresse une liste de 14 facteurs d’échec de l’entrepreneur.

Certains de ces facteurs ont attiré mon attention, je dois dire que je me suis senti particulièrement visé.

En effet, motif et motivation pour être entrepreneur, c’est à dire savoir POURQUOI tu décides de devenir entrepreneur est fondamental. Il se pourrait que tu ne sois pas fait pour cette profession. Car, effectivement, entrepreneur est une profession en soi, peu importe le domaine.

En comprenant cela, j’ai remis un peu d’ordre dans mes idées. J’ai commencé à me poser les bonnes questions: Pourquoi je veux quitter mon activité de professeur de français à plein temps? Est-ce que je veux créer une entreprise pour échapper à une certaine forme de vie professionnelle? Pour être immensément riche? Ergo, par peur de la pauvreté?

En conclusion, les deux questions qui suivent me semblent logiques : Est-ce que devenir entrepreneur est la réponse à ces questions? Donc, ai-je bien compris ce qu’implique devenir entrepreneur?

Et toi? Tu te poses ces questions?

Les motifs selon Fernando Trías de Bes

D’abord, différencier les professions

La différence entre motif et motivation réside, et ceci est un résumé à ma sauce, dans la différence entre quitter une carrière professionnelle pour entrer dans une nouvelle.

Par exemple, d’un côté tu peux être serveur, ingénieur, boulanger de formation et travailler dans le domaine en tant qu’employé. D’un autre côté, tu peux être propriétaire d’un restaurant, d’une boîte informatique ou d’une chaîne de boulangeries de quartier.

D’une part, nous avons des travailleurs occupant trois professions distinctes (serveur, ingénieur, boulanger ). A côté de cela, il y a l’entrepreneur, la personne qui investit et dirige à distance son entreprise. L’entrepreneur peut très bien fonder un restaurant, une boîte informatique ET une chaîne de boulangeries.

Changer de profession

Changer de profession est une étape compliquée qui freine, à mon avis, la plupart des gens. Il existe des exemples de changement radical de métier. Toutefois, c’est l’exception qui confirme la règle.

Psychologiquement, il est difficile de changer de métier. J’en parle par expérience propre et d’autrui.

Pourtant, j’ai l’impression que lorsqu’il s’agit de devenir entrepreneur dans le même secteur de profession, cette barrière est moins haute que d’habitude. Dans l’esprit des gens, être chef de cuisine doit te conduire automatiquement à monter ton restaurant.

En fait, ce n’est pas du tout évident. Beaucoup se plantent. En soi, ce n’est pas grave, c’est l’expérience et la motivation qui comptent.

Être entrepreneur implique diriger des personnes, s’occuper de tous les départements de la société que l’on crée. Et tout ceci ne s’apprend pas vraiment à l’école.

En résumé, quand tu deviens entrepreneur, tu changes de métier mais tu n’en es pas forcément conscient. Là, tu es face à un risque important si tu veux que ton entreprise tienne la route.

Mais pour l’instant, je ne vais m’étaler plus longuement sur le métier d’entrepreneur. Ce sera pour sûr un prochain sujet d’article. Pour l’instant, disons que je me contenterai de questions à laquelle je veux répondre et des principes que certains entrepreneurs parmi les meilleurs nous enseignent.

Ce qui m’intéresse ici, c’est de te parler de motif et de motivation de celui ou celle qui se lance dans la profession.

Les (mauvais) motifs pour devenir entrepreneur

Selon Fernando Trías de Bes, souvent les motifs qui poussent à créer une entreprise ne sont qu’une fuite en avant. Motif et motivation sont des termes distincts.

Entendons-nous bien, les motifs sont réels et je pense qu’effectivement que, lorsqu’on est dans cette situation de désespoir, de fatigue morale, il est normal et même souhaitable d’opérer un changement dans sa vie professionnelle ET personnelle. L’un ne va pas sans l’autre.

Les motifs pour devenir entrepreneur sont très divers. On pourrait dire que cette fuite en avant n’est en fait très souvent qu’un cri de secours, le besoin de changer quelque chose dans sa vie : le stress, l’ennui, la peur, le manque d’argent.

Le déclic qui en pousse plus d’un à lancer une entreprise peut se trouver dans les cas suivants :

  • On est au chômage
  • On déteste son chef
  • On déteste son entreprise
  • On ne veut plus dépendre d’un chef
  • On voudrait avoir la liberté horaire (fini le 8h-17h)
  • On souhaite passer plus de temps avec sa famille
  • On veut pouvoir prendre les vacances librement
  • On veut gagner beaucoup d’argent
  • On a quelque chose à prouver à quelqu’un ou à soi.

Parfois le point de départ n’est pas personnel, c’est simplement parce qu’on a l’idée d’entreprise. C’est à ce moment-là que se confondent motif et motivation.

Il y a motif et motivation

Tu veux être entrepreneur?

La question est simple et suggère deux points. Le premier est de comprendre ce que suppose être entrepreneur, l’attitude à adopter au quotidien, comment réagir face aux décisions parfois difficiles et comment surmonter les obstacles. Le deuxième est d’être honnête avec soi-même et de se demander que l’on se voit dans une vie faite d’imprévus, bref que l’on est fait pour la profession d’entrepreneur.

Être entrepreneur ne suppose plus te lever chaque matin sachant que ton salaire sera versé à la fin du mois. Être entrepreneur implique une motivation différente de celui du salarié. La motivation réside dans la volonté de développer quelque chose et de ne jamais te contenter du projet ou plutôt de l’idée que tu as un jour.

Savoir évoluer, apprendre suppose avoir l’esprit ouvert aux idées nouvelles, être en perpétuelle formation. En effet, l’apprentissage ne s’arrête pas sur les bancs d’école.

Motif et motivation

Le véritable entrepreneur trouve sa motivation véritable dans le fait d’être entrepreneur et ne s’arrête pas à une idée ou à l’idée de quitter son job.

Donc, ce qui le stimule c’est la profession d’entrepreneur qui ne s’arrête ni au premier projet, ni au deuxième. Il pense toujours au plan B, au plan C, etc.

Conclusion

En lisant Le livre de Fernando Trías de Bes (je précise que je ne fais pour le moment référence qu’à une partie du livre), je disais au début de cet article que je me suis senti visé.

En effet, mes raisons premières de création d’entreprise ou projet d’entreprise ne visaient qu’à me faire gagner plus d’argent, me laisser du temps pour ma famille et pour moi.

Je ne nie pas que ces aspects sont des motifs présents. Cependant, j’ai vite compris, je dirais même avant de lire le livre, que me rendre à l’évidence qu’être entrepreneur tout en comprenant bien ce que cela veut dire va au-delà.

Être entrepreneur, c’est aller au-delà d’un coup de tête “j’en ai marre de mon boulot”. Maintenant, je le sais et je l’accepte. J’y prends goût.

Construire aujourd’hui et penser à ce que je vais construire demain me motive chaque jour. Je ne dis pas que c’est toujours simple à gérer mais c’est passionnant. Je veux donc être entrepreneur.

Motif et motivation sont deux notions que tu dois distinguer.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.